L’anniversaire de mon fils

Asian

Ce soir c’est la fête! C’est l’anniversaire de mon fils Paul. Pour ses dix huit ans , j’ai organisé une fête sans rien lui dire, la surprise va être totale.

Moi, c’est Julie, 49 ans, marié depuis plus de vingt ans avec François. Deux enfants, Marion, 24 ans et donc Paul.

Je me regarde dans la glace. Je suis vetue d’une jupe beige s’arretant au dessus du genou laissant apparaître des jambes gainées de collant satinée blanc. Mes escarpins couleur crème allonge mes jambes. J’ouvre les deux premiers boutons de mon chemisier blanc, je passe une main dans mes cheveux blonds et m’estimant satisfaite je descend dans le salon de notre pavillon.

Marion est perchée sur un escabeau pour accrocher un dernier ballon ce qui provoque un attroupement parmi les jeunes invités qui sont deja arrivés. Il faut dire que Marion a fait fort. Elle est habillée d’une jupe en cuir noire qui lui arrive a mi-cuisses exhibant des jambes gainées de bas clairs satinés. Elle porte des talons aiguilles rouges vernis en accord avec le décolleté qu’elle porte. Il y a une dizaine de jeunes dont certains se rince visiblement l’oeil qui l’aide a descendre. Ce sont tous des copains de mon fils. Tous dans la même école. Marion est prof de français dans un lycée, moi je suis directrice des ressources humaines dans la mairie de la ville huppée ou nous résidons.

La porte s’ouvre. Paul vient d’arriver.

Nous hurlons tous : SURPRISE!!!

L’après midi se passe formidablement bien. Paul a été ravi de son anniversaire surprise. Marion et moi nous nous occupons de l’intendance. Plusieurs fois, j’ai remarqué que ma fille part en cuisine suivi de trois des jeunes. Je les connais bien, il s’agit de Franck, Bruno et Audrey.

Les meilleurs amis de mon fils qui se connaissent depuis l’enfance.

Je jette un œil à ma montre. 18h30. La plupart des invités sont partis. Ne reste que Franck, Bruno et Audrey qui nous aides à débarrasser la table et ranger un peu.

Je prends un saladier et me dirige vers la cuisine. Paul est monté dans sa chambre jouer à un jeux video que je lui ai offert avec Bruno. J’entends des cris de protestations et je m’arrête net. Tétanisée, les sens aux aguets. Je reconnais la voix de Marion.

– Non! Arrete Audrey, Mais… Mais… Qu’est ce que tu….

Je pousse la porte légerement et le spectacle qui s’offre a moi me laisse bouche bée et horrifiée à la fois.

Marion se débat face aux attaques d’Audrey qui lui a retroussé sa jupe autour de la taille. Elle a ecarté le string rouge de ma fille et lui triture son clitoris avec ses doigts. Marion tourne la tête de droite à gauche en gémissant. Ses seins sont degagés de son décolleté et Audrey par moment remonte la tête et lui suce la pointe de ses seins.

Audrey fait coulisser ses doigts dans la fente de ma fille qui ouvre la bouche comme si elle ne parvenait plus à respirer.

Folle de rage, je rentre dans la cuisine en criant.

– Audrey! Arrete ca tout de suite.

Audrey se retourna et Marion poussa un cri tentant de cacher ses seins.

Audrey avec un sourire ironique s’approcha de moi.

– Cris pas comme ça, je suis pas en train de la violer ta fille. Tu sais quoi? Elle aime ca ….

Je regarde Marion qui rougit de honte.

Audrey me raconte alors une histoire incroyable.

« Ta fille, elle est devenue mon esclave sexuel. Ca fait six mois maintenant, mamak escort depuis le jour ou elle est venue chez moi pour me donner des cours particuliers. Elle était habillée d’une mini jupe. Ca ma tout de suite excitée. Je l’ai baisé comme une chienne avec des godes et des vibromasseurs toute l’après midi. A la fin, elle en redemandait.

J’ai mis Franck et Bruno au courant. Eux aussi ils la baise ta petite fille chérie. A chaque occasion. «

Je suis abasourdie par le récit que je viens d’entendre. Soudain, Audrey m’agrippa les cheveux et me tira vers Marion. Je pousse un cri. Elle m’oblige a me mettre à genoux.

– Allez Julie, tu vas sucer la chatte de ta fille! Hurla t’elle.

Je proteste. Audrey souleva ma jupe et commença à me claquer les fesses avec violence me faisant crier. Marion reste inerte sans rien dire.

Audrey poussa ma tête vers la fente de Marion. Je sors timidement la langue et , écoeurée, commence à donner de petits coup de langue sur la fente de ma fille. Pendant ce temps, Audrey a déchiré mon collant et, écartant mon string, elle farfouille ma chatte avec ses doigts. Marion commence à réagir à mes caresses. Elle gémit et prend ma tête entre ses mains me guidant. Elle ondule du bassin. Je pousse un gémissement moi aussi, Audrey agite ses doigts dans ma fente et je mouille comme une folle. J’halète…

– Eh ben , on s’ennuie pas ici!

Je sursaute et tente de me relever mais la poigne de fer d’Audrey me contraint a rester à quatre pattes sur le dallage de la cuisine. Le cul à l’air.

J’ai reconnu la voix de Franck. Il ne manquait plus que lui!!

– La mère est aussi salope que la fille, on va bien s’amuser! Ricane Audrey.

Franck s’approche de moi. Il dégagea son sexe deja à demi gonflé et m’enfourna sa bite dans ma bouche malgré mes prostestations. Il me prend par les cheveux et fait coulisser rapidement sa queue entre mes lèvres rouges. Je m’étouffe à moitié, j’ai des hauts le coeur, j’ai les larmes au yeux. Pendant ce temps, Audrey a positionné Marion a quatre pattes et ma fille lui bouffe la chatte avec entrain faisant couiner Audrey de plaisir.

Guidé par Franck, je titille son gland avec ma langue, salivant dessus, je lui lèches les couilles puis je remonte lui léchant la hampe et replongeant dessus.

Audrey a allongé Marion et, soulevant sa jambe ,la posé sur son épaule collant sa vulve sur son sexe, elle s’agite dessus. Elles gémissent toutes le deux ondulant du bassin jusqu’à ce qu’elles jouissent en criant restant pantelante à terre.

Marion m’a rejointe et nous suçons toutes les deux la bite de Franck pendant qu’Audrey a plongé ses doigts dans nos chattes respectives. Elle les agitent volemment nous faisans couiner pendant que nous pompons la queue de Franck. Celui ci alterne, plongeant sa bite tantôt dans ma bouche tantôt dans la bouche de Marion. Pendant que ma fille suce la queue de Fanck, je lui leche les couilles. Nous sommes relevées par Audrey et entrainées dans le salon. Audrey envoie un SMS à Bruno lui demandant de redescendre. Il arrive très vite accompagné de Paul qui pousse un cri en decouvrant le spectacle de Marion et sa mère a genoux pompant toujours la bite de Franck.

Mais maman qu’est ce que tu…

Horrifiée , j’arrete de sucer la queue de Franck et me releve tentant de redescendre ofise gelen escort ma jupe, essayant de retrouver une posture décente. Audrey se precipite sur moi et me pousse dans le canapé. Je me débat ce qui a pour effet de devoiler encore plus mes jambes. Pendant ce temps, Franck a positionné Marion, debout sur ses talons aiguilles , il la pénétré et il la pilonne , lui donnant de violents coups de reins qui font gémir ma fille. Bruno pousse Paul vers le canapé et l’oblige à se mettre à genoux devant ma fente exhibée par mon collant déchiré. Elle contraint mon fils à me lecher la fente. Horrifiée par cette humiliation , je tente de me relever mais Bruno se met sur le canapé et m’enfonce sa bite de force dans la bouche. J’emet des gargouillis de protestation. Je sens la langue de Paul qui leche ma vulve degoulinante. Audrey defit la ceinture du jean de Paul et le baissa d’un coup sec exhibant ses fesses. Elle commença à lui donner des claques le faisant couiner. Bruno fait coulisser sa bite entre mes lèvres. J’entend les petits cris de ma fille Marion. Franck l’a allongée sur la table de notre salon, et ses jambes posées sur ses épaules ils la bourre comme un fou la faisant hurler de plaisir. Elle est en sueur, les cheveux défait, elle tourne la tête de droite à gauche en gémissant.

Les cris de ma fille et moi résonnent dans le salon de notre pavillon. Nous sommes debout toutes les deux côte à côte nous tenant par les épaules et nous sommes violemment defoncées par Franck et Bruno, leurs ventres viennent claquer contre nos fesses. Nos seins ballottent sous leurs coups de pines. Audrey fait des photos avec son portable. Paul lui a été attaché sur une chaise au milieu du salon, la bite à l’air et je ne peux m’empecher de voir qu’il bande comme un fou.

Audrey s’arrete de prendre des photos et le rejoint le masturbant avec sa main.

Bruno s’agite dans mon cul me pilonnant comme un fou. Il ne tarde pas à jouir en grognant ejaculant son foutre sur mes fesses.

Audrey demanda aussitot que je la rejoigne. Je du m’accroupir devant mon fils et sur l’ordre d’Audrey je lui prend sa bite et commence à le masturber. Puis ,je le prend dans ma bouche , avec une grimace de dégout, mais Audrey m’oblige en appuyant fermement sur ma nuque pour que je baisse la tête. Je lui titille le gland avec ma langue . Marion est a quatre pattes au milieu du salon, empalée sur la bite de Franck et enculée par Bruno. Ils alternent leurs coups de bites faisant gueuler ma fille.

Je suce la queue de mon fils qui donne de petits coup de reins pour mieux s’enfoncer dans ma bouche. Pendant ce temps, Audrey me fait gémir en me frottant le clitoris. Excitée, je m’active autour du sexe de Paul, il ne tarde pas à éjaculer eclaboussant mon palais de son sperme. Au même moment, Franck et Bruno jouirent sur le visage de Marion qui recut une quantitée phénoménale de foutre sur son front, ses yeux, son nez….

A partir de cette soirée, ma vie changea complétement. Tous les matins, des que mon mari était parti au travail et avant que Paul ne parte au lycée, je devais lui sucer la bite ou parfois même il me baisait. Car mon fils y a prit goût. Il aime baiser sa maman ce petit salopard.

Ma fille se fait baiser comme une chienne au lycée ou elle enseigne devenue l’esclave sexuel de pratiquement tous ses otele gelen escort élèves. Je recois parfois des videos sur mon portable ou je la vois dans les toilettes du lycée, se faire ramonner par ses élèves, jupe troussée autour de la taille, en equilibre sur ses talons aiguilles , ne portant plus que des bas sous sa jupe, sans string. Toujours la chatte à l’air. Toujours disponible et toujours à disposition.

Ce soir, c’est de nouveau la fête. Pour Halloween Paul a voulu organiser une soirée. Mais d’un genre particulier.

Audrey est deguisée en policière. Vétue d’une combinaison moulante en cuir avec des cuissardes a talons. Un fouet a la main et une paire de menottes accroché à une ceinture, elle passe parmi les invités. Les fouettant au passage. Il y a un monde de fou. La plupart ont des deguisements sage de super-héros très à la mode en ce moment. Mais ma fille et moi avons un autre genre de déguisement. Ma fille est deguisé en écolière perverse. Vétue d’un haut moulant ultra court, d’une jupe plissée écossaise s ‘arretant a mi-cuisses laissant apparaître le porte-jarretelles ou sont accrochés des bas nylons à couture. Ses talons aiguilles noirs à la semelle rouge complete le déguisement. Quand à moi, grand classique , je suis déguisée en infirmière avec un blouse blanche ultra courte qui laisse apparaître mon porte-jarretelles ou sont accrochés des bas blancs. Mes talons aiguilles rouges vifs me rendent encore plus sexy. Bien entendu ni elle ni moi ne portant de sous-vetements.

Petit détail, ma fille et moi sommes méconnaissable car Audrey et ses complices, dont mon propre fils dois je le rappeler, ont eu l’idée perverse de nous affubler d’un masque en latex , sans doute trouvé sur Internet, qui nous couvre entièrement le visage ne laisant que les yeux et la bouche apparent. Un collier de chien autour du cou ou est accroché une laisse compléte notre tenue.

La soirée debute tranquillement. Les jeunes bien sur, profitent de la présence des deux salopes comme nous appelles Paul. Leurs mains se faufilent sous nos micro jupe et caresse nos vulves à ma fille et moi. On nous caresses les seins et les jambes. Puis au cours de la soirée, cela va beaucoup plus loin. Dans la cuisine, Marion se retrouve penchée en avant suçant deux bites en même temps pendant qu’elle se fait baisée par un garçon. Je suis à quatre pattes dans le salon, empalée sur la bite d’un jeune pendant qu’un autre m’encule et que j’en suce deux autres.

Nous sommes défoncées comme des chiennes toutes la soirée jusqu’au petit matin. Recouvert de foutres, nous sommes affalées par terre.

Audrey arrive un gode-ceinture autour de la taille. Elle me releve et me pousse vers la table et je m’accroche pour ne pas tomber. Elle me pénètre avec son gode et commence ces va et vient de plus en plus rapidement pendant que je pompe la bite de Bruno. Marion, elle, suce la bite de Franck pendant que son frère la baise violemment.

Au revoir mon amour, a ce soir.

Mon mari vient de partir au travail. Je dois me préparer pour aller a la mairie.

J’entre dans la salle de bains. Mon fils Paul, est la, il me pousse contre le lavabo et defait mon deshabillé de soie que je porte. Je me retrouve totalement nue. Il tatonne un peu et m’enfonce sa bite dans mon cul me faisant crier. Ses mains agripées à mes hanches il me pilonne comme un fou. Son ventre vient claquer contre mes fesses. J’halète sous ses coups de pines. Pendant qu’il me baise, il m’annonce :

– Au fait ma petite maman, j’ai transmis par mail a tes collegues de travail quelques photos prise lors de mon anniversaire. Tu vas passer une bonne journée…

Il éjacula sur mes fesses et sortit me laissant effondrée dans la salle de bains….

Bir yanıt yazın

E-posta adresiniz yayınlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir